Bionique  

Bioluminescence

La pholade lumineuse

un mollusque qui fabrique sa propre bioluminescence...

BIONIQUE : Petit observatoire des inventions de la nature :

La pholade lumineuse Pholas dactylus, « The common piddock », est capable de fabriquer sa propre luminescence, sous forme de mucus, à l’intérieur de son siphon...

Luminescence du Mollusque lamellibranche Pholas dactylus L.  JPEG - 33.8 ko
Bioluminescence de la Pholade
Luminescence du Mollusque lamellibranche Pholas dactylus L.

En 1887, le physiologiste français Raphaël DUBOIS comprit l’étape chimique essentielle de l’émission de bioluminescence des êtres vivants en étudiant la Pholade Pholas dactylus, de la famille des Pholadidae, mollusque lamellibranche, ou bivalve, qui émet sa propre substance lumineuse bleue, sous forme de mucus, quand on la dérange.

Raphaël DUBOIS a pu montrer alors que la bioluminescence provient de l’oxydation, par l’oxygène moléculaire, d’une substance cellulaire qu’il baptisa luciférine. Le produit d’oxydation de la luciférine, l’oxyluciférine, est en effet dans un état excité et se désexite en émettant de la lumière.. Ce type de réaction nécessite la présence d’une enzyme que Raphaël DUBOIS appela luciférase..

La pholade Pholas dactylus est capable, lorsqu’elle est perturbée, d’émettre une luminescence sous forme de mucus. Les produits de sécrétion accumulés dans ses cellules glandulaires (des organes lumineux ou photocytes), sont versés dans le siphon musculeux de la pholade. Puis ils sont mélangés entre eux, avant d’être rejetés dansl’eau de mer. C’est ce qu’on appelle une sécretion de bioluminescence extra-glandulaire.

Pholas dactylus est capable de fabriquer elle-même, à l'intérieur de son syphon, un mucus luminescent.  JPEG - 30.5 ko
La pholade lumineuse
Pholas dactylus est capable de fabriquer elle-même, à l’intérieur de son syphon, un mucus luminescent.

La pholade Pholas dactylus (Linnaeus,1758), est un mollusque marin bivalve, (ordre : Myoida - famille des Pholadidae - genre pholas), qui fore des trous dans les roches calcaires dures. La pholade fait partie des térébrants marins.

En plein jour sa bioluminescence est imperceptible.  JPEG - 24.6 ko
La pholade nichée dans son trou
En plein jour sa bioluminescence est imperceptible.

Les bords dentés de la coquille permettent à la pholade Pholas dactylus, de forer les trous dans lesquels elle se dissimule pour attraper ses proies.

Les bords dentés de la coquille permettent à la pholade Pholas dactylus, de forer les trous dans lesquels elle se dissimule pour attraper ses proies.  JPEG - 26.1 ko
Coquille de la Pholade lumineuse
Les bords dentés de la coquille permettent à la pholade Pholas dactylus, de forer les trous dans lesquels elle se dissimule pour attraper ses proies.
La coquille, asymétrique et dentée sur les bords, permet à la Pholade lumineuse Pholas dactilus, de forer des trous dans les roches calcaires dures.  JPEG - 36.2 ko
Coquille de Pholade, mollusque bioluminescent
La coquille, asymétrique et dentée sur les bords, permet à la Pholade lumineuse Pholas dactilus, de forer des trous dans les roches calcaires dures.

Voir aussi :

 

Répondre à cet article