Bionique  

Bio-luminescence, lumière vivante

La mouche des champignons

larves lumineuses

BIONIQUE : Petit observatoire des inventions de la nature :

La bioluminescense présentée par certains êtres vivants, dont les larves de la mouche Arachnocampa luminosa, est due à l’émission de photons par une molécule organique (luciférine) excitée à la suite d’une réaction d’oxydation catalysée par une enzyme (luciférase). L’oxygène est indispensable pour la production de lumière.

Les larves de la mouche Arachnocampa luminosa émettent une lumière vivante résultant d’une réaction chimique entre luciférine, luciférase et oxygène et éclairent ainsi les longs fils collants qui leur serviront à attirer papillons et insectes.

De longs fils lumineux et collants pendent du nid des larves, prêts à piéger des insectes qui nourriront ces larves.  JPEG - 159.2 ko
Mucus adhésif et bioluminescent
De longs fils lumineux et collants pendent du nid des larves, prêts à piéger des insectes qui nourriront ces larves.

Les larves sont alertées par les vibrations de la proie qui se débat et alors… elles remontent le fil comme celui d’une canne à pêche et… à table.

Dans son état larvaire, la mouche des champignons Arachnocampa luminosa produit un leurre lumineux par réaction chimique interne.

La grotte de Waitamo, en Nouvelle-Zélande, abrite des millions de larves de mycétophiles (Arachnocampa luminosa).

Ces larves vivent dans des tubes collés au plafond de la grotte et celui-ci scintille comme un ciel étoilé.

Les larves de mycétophiles vivent dans les grottes, les arbres creux et autres endroits obscurs et humides de Nouvelle Zélande.

Le bout de la queue de la larve émet une lumière produite chimiquement dans son corps par réaction entre des molécules de luciférine et l’enzyme de luciférase en présence d’oxygène.

Des livres sur le sujet de la bioluminescence et des organismes lumineux, à commander chez votre libraire ou à consulter dans les bibliothèques de prêt :

  • « Le monde lumineux des océans » de Catherine VADON, océanographe maître de conférences spécialisée dans la diffusion des connaissances au Museum National d’Histoire Naturelle.
    Livre de Catherine VADON, édité chez Belin en 2010, disponible à la librairie du Museum National d'Histoire Naturelle de Paris.  JPEG - 40.1 ko
    Le monde lumineux des océans
    Livre de Catherine VADON, édité chez Belin en 2010, disponible à la librairie du Museum National d’Histoire Naturelle de Paris.
  • « Les animaux phosphorescents » écrit par Anita Ganeri, illustré par Obin, Roger Stewart et Peter Sarson, traduit de l’anglais par Nicolas Dupin (titre original : « Creatures that glow »), Editions Epigones, 1996.
    le titre original du livre d'Anita Ganeri est « Creatures that glow », ce qui est plus exact que « phosphorescents ».  JPEG - 40.2 ko
    Les animaux phosphorescents
    le titre original du livre d’Anita Ganeri est « Creatures that glow », ce qui est plus exact que « phosphorescents ».
 

Répondre à cet article