Bionique  

Sources d’énergie renouvelable

Sources d’énergie renouvelable,

L’énergie solaire alliée à la rotation de la Terre est à l’origine de l’énergie éolienne des vents et de l’énergie hydrolienne des marées.

BIONIQUE : Petit observatoire des inventions de la nature :

L’épais pelage jaune paille de l’ours polaire (Ursus maritimus) constitue une adaptation particulière au froid des régions arctiques.

Ses poils translucides concentrent les rayons du soleil vers la peau sombre de l’animal pour le réchauffer, ou du moins lui garder sa température vitale.

Les poils translucides du pelage jaune paille de l'ours polaire concentrent l'energie solaire sur sa peau noire.  JPEG - 112.3 ko
Energie solaire
Les poils translucides du pelage jaune paille de l’ours polaire concentrent l’energie solaire sur sa peau noire.

On dit que la fourrure de l’ours polaire est blanche, mais en réalité les poils ne sont pas pigmentés, ils sont incolores, creux et translucides et c’est la réflexion de la lumière, visible sur la face interne de ces poils creux, qui fait apparaître la couleur blanche (jaunâtre plutôt) de la fourrure de l’ours polaire, le plus grand des mammifères carnivores.

En fait la fourrure de l’ours blanc absorbe les rayons violets et ultraviolet et c’est ainsi qu’elle a des reflets jaunâtres.

L’ours polaire est très bien isolé du froid et il souffre de la chaleur dès 10 °C.

Ps : les ratons-laveurs et les ours ont divergé il y a trente millions d’années !!.

D’autres êtres vivants inventent une utilisation de l’énergie solaire...Allons voir de plus près :
Une limace de mer toute verte vivant en eaux peu profondes du littoral utilise l’énergie solaire en mangeant des algues dont elle stocke les chloroplastes dans son organisme :

Elysia chlorotica, limace de mer, est capable de vivre par la photosynthèse en stockant dans son organisme les chloroplastes des algues qu'elle absorbe.  JPEG - 31.9 ko
Energie solaire
Elysia chlorotica, limace de mer, est capable de vivre par la photosynthèse en stockant dans son organisme les chloroplastes des algues qu’elle absorbe.

Elysia chlorotica, limace de mer, gastéropode opisthobranche marin, qui ressemble à un nudibranche mais n’en est pas un, elle appartient au sacoglosses. Elysia chlorotica vit grâce à l’energie solaire en absorbant des algues hétérocontes Vaucheria litorea dont elle stocke les chloroplastes et profite ainsi de la photosynthèse grâce à la transparence de son corps.

L'algue Vaucheria litorea réalise la photosynthèse avec ses chloroplastes et la limace de mer, Elysia chlorotica, en consommant l'algue, stocke les chloroplastes dans son organisme.  JPEG - 28.5 ko
Energie solaire
L’algue Vaucheria litorea réalise la photosynthèse avec ses chloroplastes et la limace de mer, Elysia chlorotica, en consommant l’algue, stocke les chloroplastes dans son organisme.

Sans la chlorophylle qui fournit l’énergie à toute la biosphère par la photosynthèse durant le jour, nous n’existerions pas. Le monde animal est complètement dépendant du végétal et de la photosynthèse qui seule, grâce à l’énergie solaire, assure la production primaire de nourriture.

Des livres à commander chez votre libraire ou bien à consulter en bibliothèque de prêt :

  • Les énergies du soleil de Pierre Audibert et Danielle Rouard, Editions du Seuil, 1978, collection Points.
    Livre de Pierre Audibert, avec la collaboration de Danielle Rouard  JPEG - 51.8 ko
    Les énergies du Soleil
    Livre de Pierre Audibert, avec la collaboration de Danielle Rouard
  • L’énergie solaire de Ian Graham, Gamma : Ecole active, 1999, collection : les énergies en questions.
    Livre de Ian GRAHAM, paru aux éditions GAMMA Ecole active.  JPEG - 45.2 ko
    L’énergie solaire
    Livre de Ian GRAHAM, paru aux éditions GAMMA Ecole active.
  • Le Soleil de Hélène Grimault, illustrations de Jacques Dayan, aux éditions Fleurus, 2010. A partir de 10 ans, l’album illustré de photographies permet de découvrir le Soleil et son système, ainsi que son influence sur la vie sur Terre.

Répondre à cet article