Bionique  

Ecologie

Tiges creuses et fagots

BIONIQUE : Petit observatoire des inventions de la nature :

Le mot « écologie » a pour étymologie oikos logos qui signifie littéralement, en grec, la « science de la maison, de l’habitat ».

Les tiges creuses des plantes sont un habitat pour de nombreuses espèces d’insectes qui y hibernent ou y pondent leurs œufs.

Un abri pour les insectes caulicoles, dont les abeilles solitaires, qui ne font oas de miel mais qui participent à la pollinisation des plantes à fleurs  JPEG - 46.4 ko
Tiges creuses et fagots
Un abri pour les insectes caulicoles, dont les abeilles solitaires, qui ne font oas de miel mais qui participent à la pollinisation des plantes à fleurs

Ces espèces sont dites caulicoles.

  JPEG - 47.6 ko
Abeille solitaire

Les abeilles solitaires Megachilidae, sont des pollinisateurs mais ne produisent pas de miel.

Megachile rotundata pollinisant une fleur de luzerne.

Megachile rotundata fait partie des abeilles solitaires  JPEG - 17.9 ko
Abeille pollinisant une fleur de luzerne
Megachile rotundata fait partie des abeilles solitaires

Les espèces caulicoles semblent se raréfier, voire être menacées de disparition ou localement éteintes en raison du développement de la fauche et du broyage des végétaux ou du brûlage des produits de fauche.

Les incendies de forêts, de brousse ou savane sont aussi des facteurs de régression de ces espèces s’ils se répètent trop.

Il est possible et facile d’offrir des habitats de substitution à ces espèces, sous la forme de petits fagots de tiges creuses, ou en conservant l’hiver, voire durant plusieurs années quelques plantes à tiges creuses,

Des plantes à tiges creuses :

  • Les Graminées : la tige creuse des graminées porte le nom de chaume.
  • prêles, Sphenofyta
  • Roseaux : certaines espèces de roseaux en Malaisie abritent des chiroptères de très petite taille.
  • Impatiens glandulifera
  • Impatiens balfouri

L’Acacia cornigera offre un abri aux fourmis

Les fourmis agissent comme un organisme de défense pour l’arbre en le protégeant des insectes nuisibles, des animaux ou des humains qui pourraient entrer en contact avec lui. Les fourmis vivent dans les épines vides et l’arbre fournit aux fourmis en retour :

* Des nodosités remplies de protéines et de lipides appelées corps beltiens créés à l’extrémité des folioles
* Du nectar riche en glucides à partir de nectaires situés sur la tige

Les corps beltiens n’ont aucune autre fonction connue que de sécréter de la nourriture pour les fourmis symbiotiques. Ces fourmis agressives émettent une phéromone d’alarme et sortent de leur épine-caserne en très grand nombre.

 

Répondre à cet article