Bionique  

Ecologie

Le papier des guêpes

bien avant que les chinois inventent la fabrication du papier

BIONIQUE : Petit observatoire des inventions de la nature :

Le mot « écologie » a pour étymologie oikos logos qui signifie littéralement, en grec, la « science de la maison, de l’habitat ».
Les animaux aussi construisent.
Guêpes et frelons fabriquent leurs nids en papier...

En papier mâché, le leger nid de guêpe se balance sur un axe très fin et pourtant très solide.  JPEG - 20 ko
Nid de guêpe
En papier mâché, le leger nid de guêpe se balance sur un axe très fin et pourtant très solide.

Les guêpes sont précurseurs des humains dans l’invention du papier fait de fibres végétales.

Ces insectes réalisent leurs nids à partir d’une véritable pâte à papier…

Les guêpes ne produisent pas de cire, contrairement aux abeilles.

Les guêpes récoltent des particules de bois sec sur des arbres ou des poteaux et elles les mastiquent avec leur salive pour en faire une pâte qui, en durcissant, deviendra une sorte de carton.

Comme les nids d’abeilles en cire, les nids de guêpes sont composés d’alvéoles à six côtés mais en carton.

Ils font partie des ouvrages porteurs à plis.

Les nids de guêpes (enveloppes extrêmement fines entourant un système d’alvéoles hexagonaux à plusieurs étages où l’espace est subtilement aménagé) est, du point de vue statique et fonctionnel, infiniment plus raffiné et évolué que le système de couloirs et de cavernes de la taupe, par exemple.

Dans la construction aéronautique, on utilise souvent, en raison de leur légèreté et de leur rigidité, des panneaux faits d’une couche de matière façonnée en nid d’abeilles prise en sandwich entre deux minces feuillets. Cette légèreté est liée à l’économie de matériaux, basée sur le modèle en alvéoles hexagonaux des nids d’hyménoptères (guêpes et abeilles).

L’architecte R. Buckminster Fuller, en 1952, s’est inspiré de la structure des nids d’hyménoptères pour un abri expérimental pliable, en carton (dôme géodésique rayon d’abeille diamant),dont les alvéoles sont quadrangulaires, transposition libre de certaines propriétés géométriques et statiques des cellules d’abeille et de guêpes. D’autres dômes géodésiques, avec alvéoles triangulaires, ont suivi.

R. Buckminster Fuller, en 1952, construit un dôme géodésique inspiré de la technique utilisée par les guêpes pour construire leurs nids constitués d'alvéoles hexagonaux.  JPEG - 49.4 ko
Dôme géodésique en alvéoles triangulaires
R. Buckminster Fuller, en 1952, construit un dôme géodésique inspiré de la technique utilisée par les guêpes pour construire leurs nids constitués d’alvéoles hexagonaux.
 

Répondre à cet article