Bionique  

La Bionique

Contraction des mots « biologie » et « technique », la bionique est la science qui étudie les inventions de la nature pour s’en inspirer dans des structures, des machines et des robots.

Bionique : petit observatoire des inventions de la nature

Les électro-récepteurs de l’ornithorynque

Le bec de l’ornithorynque ( Ornithorynchus anatinus) est pourvu de cellules qui détectent les champs électromagnétiques des nerfs de ses proies.

Il n’est pas le seul parmi les animaux.

Ornithorhynchus anatinus  JPEG - 19.8 ko
Le bec de l’ornithorynque
Ornithorhynchus anatinus

Si les êtres humains ont besoin d’appareils de laboratoire très sensibles pour détecter les courants électriques des nerfs vivants (électrophysiologie), ce n’est pas le cas de nombreux animaux.

L’ornithorynque Ornithorynchus anatinus, chasse la nuit dans la boue du fond des rivières. Ses proies, écrevisses ou crevettes, tentent de se cacher dans la vase, mais leurs nerfs, tout comme les nôtres, passent leur temps à expulser et réabsorber des ions sodium. Ces charges qui s’agitent émettent des champs électromagnétiques. Le bec de l’ornithorynque est pourvu de cellules qui détectent ces champs ; un coup de mâchoire, ou de l’éperon venimeux qu’il porte à la cheville, et c’en est fini de l’écrevisse.

Le requin-marteau fait encore mieux, car le renflement « en marteau » de sa tête présente beaucoup plus de cellules susceptibles de détecter des champs électriques. La proie se cachera peut-être dans un recoin, ou s’enfoncera dans des couches de sable. Mais son coeur va battre et, comme pour nous, ce sont les pompes microscopiques des parois de ses fibres nerveuses qui, en déversant et réabsorbant des ions de sodium ou d’autre chose, contrôleront les pulsations de son muscle cardiaque.

Le champ électromagnétique émis va se mettre à osciller. Le requin-marteau le détecte, même dans le noir total, et s’approche, mâchoires ouvertes, histoire... de voir de quoi il retourne.

On dit que ces animaux sont dotés d’ électroperception.

 

Répondre à cet article