Bionique  

Formes

Les Plis

souvent une nécessité mécanique...

BIONIQUE : Petit observatoire des inventions de la nature :

Des champignons, comme la chanterelle, ont une structure plissée sous leur chapeau.  JPEG - 97.6 ko
Les Plis
Des champignons, comme la chanterelle, ont une structure plissée sous leur chapeau.

Les structures biologiques ou géologiques pliées ne sont pas le produit de la fantaisie mais d’une nécessité mécanique.

On rencontre plis, pliage, plissage et pliure quand la place se fait rare…

La géologie aussi fait des plis par contrainte spatiale. Ces plissements sont dûs à la déformation des couches géologiques liées à l’orogenèse. L’ondulation des couches de terrain peut-être soit en saillie ((pli anticlinal) soit en creux (pli synclinal).

Sur la plage de zumaias au pays Basque en France.  JPEG - 74.5 ko
Plis géologiques
Sur la plage de zumaias au pays Basque en France.

Coprinus plicatilis

Coprinus plicatilis est un champignon éphémère et minuscule.  JPEG - 28.3 ko
Plis dans les bois
Coprinus plicatilis est un champignon éphémère et minuscule.

Comment une feuille peut-elle se loger dans un si petit bourgeon ?

Un bourgeon vient de s'ouvrir, libérant de jeunes feuilles plissées.  JPEG - 45.5 ko
Les plis des jeunes feuilles
Un bourgeon vient de s’ouvrir, libérant de jeunes feuilles plissées.

Il faut savoir que la nature a le génie du pli.

Les ailes du papillon sont d’abord enserrées dans une étroite chrysalide. Une fois glissé dehors, le papillon déploie ses ailes jusqu’à former une surface portante stable. Certains insectes peuvent même replier leurs ailes à plusieurs reprises, dans un espace minimum. Une fois complètement déployées, les ailes ultra-minces de la coccinelle sont suffisamment solides pour la porter en vol.

Les japonais ont fait du pliage l’art de l’origami, source de beauté et d’enseignement.

le professeur Miura a longtemps observé les plantes avant de concevoir ses plis en zig-zag pour un système d’antenne spatiale telescopique à piles solaires qui devrait équiper un vaisseau spatial.

Tous les plis obéissent à des lois mathématiques, même les plis issus du froissage.

En donnant un choc sur une boite en fer blanc, on s’aperçoit qu’elle ne se brise pas mais cède sous la pression en se pliant et en absorbant par conséquent l’énergie.

Le principe de stabilité maximum pour une surface minimum n’a pas cessé de subir des modifications au cours de l’évolution, mais n’a jamais été abandonné.

 

Répondre à cet article