Bionique  

Bionique : petit observatoire des inventions de la nature

Les arbres fontaines

pour recueillir ou capter l’eau

Ocotea foetens est le nom de l’arbre fontaine.
G.-U. Tolkiehn - Trabajo propio
Ocotea foetens in natural relic habitat (Madeira)
CC BY 3.0
File:Ocotea foetens 1336.jpg
Creado el : 12 de febrero de 2010

G.-U. Tolkiehn - Trabajo propio Ocotea foetens in natural relic habitat (Madeira) CC BY 3.0 File:Ocotea foetens 1336.jpg Creado el : 12 de febrero de 2010  JPEG - 352.2 ko
Arbre fontaine {Ocotea foetens}
G.-U. Tolkiehn - Trabajo propio
Ocotea foetens in natural relic habitat (Madeira)
CC BY 3.0
File:Ocotea foetens 1336.jpg
Creado el : 12 de febrero de 2010

En fait il y a plusieurs type d’arbres qui peuvent être considérés comme des arbres fontaine. Lorsqu’ils sont situés dans une cuvette protégée par des montagnes ou des collines, s’ils sont très haut et que leur feuillage est dense, les brouillards et les brumes en trempent les feuilles et celle-ci s’égouttent abondamment dans le bassin que des humains auront pris soin de construire autour de l’arbre sans peser sur ses racines.
Autrement dit, le bassin doit être construit lorsque l’arbre est déjà grand et haut et que ses racines se sont développées en profondeur (plusieurs dizaines de mètres en profondeur pour un chêne adulte, par exemple, en plus du réseau de racines horizontales qui vont pomper l’eau très loin de l’arbre lui-même)
Le tilleul, par exemple, se prête bien au rôle d’arbre fontaine.

Le Garoe est l’arbre fontaine par excellence.

 

Répondre à cet article